> Accueil  >  Partenariats  >  Partenariat Institut Paoli Calmettes

Partenariat #


 

PARTENARIAT INSTITUT PAOLI CALMETTES - INSTITUT SAINTE CATHERINE

 

 

création d’une filière d’excellence en cancérologie en PACA Ouest

 

 

 

Afin d’optimiser la recherche et la prise en charge des patients atteints de cancer en PACA Ouest, l’Institut Sainte Catherine et l’Institut Paoli-Calmettes s’engagent dans une alliance innovante. Un partenariat couvrant les champs - phare de leurs savoir-faire : offre de soins, expertise en radiothĂ©rapie, accès des patients Ă©ligibles aux nouvelles perspectives thĂ©rapeutiques dans le cadre de la recherche clinique, sĂ©curitĂ© et qualitĂ© de la prise en charge globale, formation des professionnels de santĂ©.

Depuis plus de vingt ans, les praticiens de l’Institut Paoli-Calmettes et de l’Institut Sainte-Catherine, professionnels de la lutte contre le cancer, entretiennent des relations de coopération. Une entente favorisée par les statuts, similaires, des deux instituts : aujourd’hui, l’Institut Sainte-Catherine (ISC) est un établissement de santé privé d’intérêt collectif à but non lucratif. Pour sa part, l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), centre régional de lutte contre le cancer régi par le Code de la Santé Publique et membre de la Fédération UNICANCER, est chargé par la loi d’une mission de service public en cancérologie.

L’alliance novatrice de deux instituts spécialisés en cancérologie

Leur statut, donc, mais aussi leur mode de fonctionnement et leur mission rapprochent l’Institut Paoli-Calmettes et l’Institut Sainte Catherine, implantés respectivement à Marseille et à Avignon. Spécialisées dans la lutte contre le cancer, les deux structures partagent les mêmes valeurs institutionnelles et humaines, qui placent les patients au cœur de leurs missions.

Pour dépasser une simple logique de collaboration professionnelle médicale autour du cancer, les deux établissements ont donné une nouvelle ambition à leurs relations, par une convention de coopération signée en juillet 2010. Elle débouche aujourd’hui sur de nouveaux projets, porteurs d’innovations à court, moyen et long terme, qui ont pour objectifs d’optimiser la recherche et la prise en charge des patients et de donner un nouvel élan à la cancérologie en PACA Ouest à travers une filière d’excellence.

Offre de soin et recherche clinique : un partenariat au service des patients

Concrètement, comment se traduit cette alliance ? Par des échanges et le partage d’informations médicales entre les deux structures renforcés et formalisés, notamment pour les cancers du sein survenant chez les jeunes femmes enceintes, les cancers du sein inflammatoires, les sarcomes, les tumeurs rares, les pathologies digestives impliquant une chirurgie spécifique, ou encore la curiethérapie.

L’IPC va mettre en place une antenne de consultation avancée de dépistage des risques à l’ISC.

Le partage de techniques innovantes témoigne également de la volonté de mutualisation des compétences et des progrès techniques entre les deux établissements. En 2011, lors de l’acquisition de nouvelles machines dotées de dispositifs d’imagerie qui autorisent des traitements guidés par l’image, les équipes de l’IPC ont pu bénéficier de l’expertise de l’ISC en la matière. Pouvant être utilisée dans de très nombreux cas de cancers, cette technique doit permettre en effet une irradiation beaucoup plus précise et ciblée.

Dans le cadre du développement de leur recherche clinique, les deux établissements se donnent les moyens de rendre l’innovation thérapeutique accessible à un plus grand nombre de patients, quel que soit le centre promoteur. Une base de données commune des essais thérapeutiques de phase II ou III va voir le jour. Quant aux essais de phases précoces ouverts à l’IPC, ils seront systématiquement proposés aux patients éligibles de l’ISC, qui en auraient besoin et souhaiteraient en bénéficier.

L’Institut Sainte Catherine accèdera dorénavant à la plateforme de traitement des données cliniques de l’IPC et pourra s’appuyer sur l’assistance méthodologique, la gestion et l’analyse statistique, les échanges sur les procédures réglementaires en recherche clinique et la veille sanitaire sur les essais en cours. L’IPC mettra à disposition des praticiens de l’ISC l’ensemble de ses plateformes de biologie moléculaire (phénotypage, séquençage), aussi bien pour les éléments diagnostics ou pronostics des prises en charge des patients que pour les activités de recherche clinique.

Démarche qualité et formation continue : échanger et partager pour une meilleure prise en charge des malades

Les deux établissements ont également décidé de multiplier les ponts au-delà de la prise en charge médicale des patients, la démarche sécurité – qualité et la formation continue constituant les lignes avancées du nouveau partenariat.

L’IPC et l’ISC travaillent sur des audits communs, partagent des ressources documentaires, mais aussi de méthodes et des outils de qualité et de gestion des risques, et devraient bientôt pouvoir comparer des indicateurs. Les champs couverts sont la radiothérapie et la curiethérapie, l’identitovigilance, le programme de la qualité et des risques, la formation Qualité et, sous peu, le circuit du médicament.

La formation était déjà un point fort des échanges entre les deux Instituts, là aussi les ambitions sont renforcées. En formation continue, l’idée consiste à ouvrir l’offre de formation de part et d’autre en facilitant l’accès des salariés, mais aussi à élaborer des contenus communs, tout en intégrant des intervenants de l’ISC dans les formations de l’IPC et vice-versa. Concrètement, les actions de formation de l’ISC ont été ajoutées au catalogue formation 2011 et 2012 de l’IPC. La diffusion de l’offre de formation via les sites respectifs est effective.

En 2011, deux physiciens de l’IPC ont pu suivre une formation en radiothérapie à l’ISC et quatre manipulateurs ont fait un stage d’observation, axé sur la précision de la mise en place des patients à l’appareil de radiothérapie. En 2012, une offre commune de formation en radiothérapie pourrait voir le jour.

Ainsi doté, le partenariat signé ce 31 janvier, pont entre Avignon et Marseille, est une illustration concrète des volontés exprimées dans la Loi Hôpital Patient Santé territoire qui pousse les établissements de santé au rapprochement, voire à la mise en commun, de certains de leurs moyens, pour le bénéfice des patients vivant sur leur territoire …

 



 

 

 





 

#ACTUALITÉS


ACTUALITES SUR LES TUMEURS NEUROENDOCRINES

Image actualité

...
lire la suite >

L'INSTITUT RECRUTE UN CONTROLEUR DE GESTION (H/F)

Pour ...
lire la suite >

Voir toutes les actualités
Site réalisé par www.agence-anonymes.com
Développé et hébergé par www.intrasite.fr